-A +A

1 cap, 5 ambitions

Durant la période 2012-2017, le territoire de la Communauté de communes du Genevois a connu une variation annuelle de sa population de 3,5% par an.
En dehors de la période 1968-1975, le territoire n’avait jamais connu une augmentation de population aussi rapide.
Cette évolution est spécifique au territoire puisqu’elle se situe 1,5 points au dessus de la moyenne du Genevois français (périmètre du pôle métropolitain) et 2 points au dessus de la moyenne départementale.
Si le territoire enregistre un solde naturel supérieur aux moyennes départementales, régionales et nationales c’est essentiellement le solde migratoire (+2,6%/ an) et l’arrivée de nouveaux arrivants dans le territoire qui nourrit la croissante rapide de la population.
 
Cette évolution rapide de la population met fortement en tension le territoire.
Les élus souhaitent donc ralentir le rythme d’évolution de la population et se fixent un cap de 2% de croissance annuelle pour les années à venir.
 
Au-delà du seul rythme d’évolution annuel de la population, c’est aussi la manière dont s’organise aujourd’hui cette croissance rapide qui tend à désorganiser et à déstructurer le territoire.
 
En conséquence, les élus souhaitent organiser le projet de territoire autour de 5 grandes ambitions.
 
  1. Définir une hiérarchie territoriale et donner à la Saint Julien en Genevois les moyens de structurer et d’équilibrer le territoire
  2. Définir les modalités d’une régulation renforcée permettant de préserver le capital environnemental et la qualité de vie
  3. Définir les secteurs et les publics cibles auprès desquels le territoire doit rehausser de manière significative son niveau de services
  4. Définir les grandes politiques publiques permettant de maintenir l’équilibre social du territoire
  5. Favoriser la création d’emplois locaux permettant de donner à travailler aux différents niveaux de qualification