-A +A

Renaturation de l’Aire à Saint-Julien-en-Genevois

Dans la continuité des travaux engagés dans le canton de Genève dès le début des années 2000 et en lien avec sa compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), la Communauté de communes du Genevois porte un projet de renaturation de l’Aire à Saint-Julien-en-Genevois.

Les bords de l’Aire constituent un « poumon vert » de la Commune, et font l’objet d’un fort attachement de la part d’une grande partie de la population, ainsi que d’une fréquentation importante. C’est pourquoi, pour mener à bien ce projet de renaturation de la rivière, la Communauté de communes s’associe à la Commune de Saint-Julien-en-Genevois, compétente en matière d’urbanisme et d’aménagement, et désireuse depuis plusieurs années de réaménager les abords de l’Aire : une approche conjointe favorise la cohérence du projet global, en permettant de tenir compte des besoins, implications et contraintes de chaque thématique.

Juin 2022 - été 2023 : lancement de l'étude côté français

L’étude de faisabilité du projet, intitulé « Renaturation de l’Aire et aménagement de ses abords », débutera en juin 2022.

Le périmètre de l’étude porte sur les deux rives de la rivière, et sur deux tronçons : un premier entre la frontière et le pont de Thairy, un second entre ce pont et la confluence avec le Nant de la Folle (voir le plan).

Cette étude consistera à affiner le diagnostic écologique de la rivière, à recueillir les attentes des habitants en matière d’usages sur le site (mobilité douce, activités récréatives…), et à proposer plusieurs scénarios permettant de combiner l’atteinte du bon état écologique de la rivière (objectif prioritaire) avec la réalisation des aménagements souhaités. Le bureau d’études conduira ce travail en collaboration permanente avec 10 ambassadeurs citoyens de la rivière, bénévoles et indépendants pour assister les deux collectivités maître d’ouvrage (la Communauté de Communes du Genevois et la Commune de Saint-Julien-en-Genevois).

Que vous soyez riverains de l’Aire, habitants de St-Julien, de la Communauté de Communes ou tout simplement un.e habitué.e du site, n’hésitez pas à vous renseigner sur le projet, à poser vos questions, et à participer aux évènements qui seront organisés pour recueillir l’expression citoyenne et vous informer des objectifs et de l’avancement du projet.

Pour donner votre avis sur le projet ou poser une question : participation@st-julien-en-genevois.fr

Pour contacter les Ambassadeurs citoyens : ambassadeurs.aire@gmail.com

Pourquoi une renaturation de l’Aire ?

Les connaissances de l’écologie des cours d’eau ont beaucoup progressé. Il est désormais bien documenté que l’amélioration de la qualité des eaux, la prévention des inondations, la capacité d’une rivière à améliorer la qualité de vie par la fourniture de services récréatifs ou à rafraichir efficacement un environnement urbain ne sauraient être obtenues sans nous préoccuper du rétablissement du fonctionnement naturel des cours d’eau.

La renaturation de l’Aire est nécessaire pour redonner de la place à la rivière et restaurer ses fonctions naturelles, écologiques. L’étude de faisabilité s’intéressera à des thématiques variées : rétablissement de l’espace de bon fonctionnement du cours d’eau, maitrise du champ d’expansion des crues, restauration de la continuité écologique, diversification des écoulements et habitats pour permettre le développement d’une faune et d’une flore typiques et favoriser durablement la biodiversité, restauration de zones humides, reconnexion des lits mineur1 et majeur2, lien avec les eaux pluviales, (re)plantation d’une ripisylve3 de qualité, …

Pour que ce projet alliant renaturation et aménagements réussisse, il est primordial de l’expliquer et d'associer les riverains, les usagers et toute personne intéressée, dès les phases préalables. C’est pour cette raison que les collectivités ont souhaité intégrer dans ce projet une participation citoyenne importante. Des démarches ont été entreprises dès l’été 2021, avec notamment l’organisation de balades pédagogiques en bord de rivière, l’intervention d’une compagnie de théâtre qui a collecté l’expression citoyenne pour la restituer lors d’un spectacle dédié, l’implication des ambassadeurs…  Ces démarches participatives se poursuivent dans le cadre de l’étude de faisabilité.

Plus d’informations sur : cliquez ici

En bref :

Secteur : de la confluence avec le Nant de la Folle jusqu’à la frontière suisse

Objectif : étudier le rétablissement de la continuité écologique, la diversification des formes d’écoulement et d’habitats qui permettra le développement d’une faune et d’une flore typiques et favorisera durablement la biodiversité, la plantation d’une ripisylve de qualité et l’aménagement du lit majeur, en cohérence avec les aménagements côté suisse

Linéaire d’étude : 2 000 m linéaires

Calendrier : 
Etude de faisabilité : juin 2022- juin 2023

Maitres d’ouvrage de l’étude : CCG, Commune de Saint-Julien-en-Genevois

Partenaires techniques et financiers : Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, Département de la Haute-Savoie

LIT MINEUR : partie du cours d'eau comprise entre les berges, où l’écoulement s’effectue la plus grande partie du temps
2 LIT MAJEUR : espace occupé temporairement par un cours d’eau, lors du débordement des eaux en période de crues
3 RIPISYLVE : ensemble des formations boisées, buissonnantes et herbacées, qui se trouve aux abords d'un cours d'eau

Restauration de la Drize à Collonges-sous-Salève (page à venir prochainement)

Milieux aquatiques

La GEMAPI, qu'est-ce que c'est ?